Réunion publique du 28 février

Nous avons tenu le 28 février la réunion publique que nous annoncions depuis 15 jours. Nous rendons compte brièvement ici de cet événement.

En tout, environ 90 personnes ont répondu à l’invitation, dont au moins quatre membres de l’équipe sortante qui ne se représentent pas – et dont l’expérience est bienvenue dans l’assemblée citoyenne.

Christiane a d’abord souhaité la bienvenue à tous, dont certains membres de la liste « Forcalquier en commun » venus nous soutenir – les membres de ce mouvement, beaucoup plus nombreux que les seuls candidats à la mairie de Forcalquier, organisent notamment la rencontre des différentes listes citoyennes des communautés de commune de Forcalquier et de Banon, pour préfigurer les stratégies et projets communs après les élections. Nous participons à ces réunions.

Ensuite, chaque membre de notre groupe s’est présenté, reprenant les éléments qu’on peut lire ici. Pierre a fermé la marche en embrayant sur les fondations de notre mouvement : mettre fin à l’opacité en organisant la communication et la participation. Puis il a voulu lister les différents thèmes ayant fait l’objet de réflexions par l’équipe, que reprend notre programme en ligne. Le but était de donner une idée de l’inventaire des enjeux que nous avons relevés pour ensuite revenir sur chacun au gré des préoccupations de l’assemblée. La méthode semblait correcte mais son application a posé problème.

Le premier point de la liste était l’économie de la commune, son état financier, dont nous écrivons ici qu’il est inquiétant. Une personne de la salle a voulu tout de suite intervenir en prétendant que nous n’avions pas demandé les bons documents, alors qu’une autre de notre équipe a soutenu que si. La première a aussi dénoncé les sources de notre article : le site des impôts de l’état ne serait pas fiable. Un membre du conseil sortant (il y en avait au moins 4 dans la salle) est pourtant intervenu pour nous inviter à consulter ce site. Bref, c’était un peu la pagaille. Il n’a pas été facile de faire entendre notre position à ce sujet : notre analyse est crédible, vérification faite auprès de différents experts, mais si la mairie la conteste pourquoi ne pas le démontrer en publiant elle-même ses chiffres ? Le fait que les comptes 2019 ne soient pas arrêtés ne l’empêche pas d’expliquer les effets potentiellement trompeurs du site des impôts. Si nous avons tort, ce sera une bonne nouvelle à double titre : nous préférons que les finances de la commue soient saines, et nous aurons poussé la mairie à communiquer.

C’est d’ailleurs l’aspect le plus positif de cette soirée : tout le monde semble convaincu que, quels que soient les résultats de l’élection, notre action aura fait évolué les attentes des Cruissiens en matière de transparence, et la mairie sera désormais obligée de modifier ses pratiques. Nous attendons d’ailleurs avec impatience les propositions de l’équipe du maire sortant qui pourraient reprendre plusieurs points de notre propre programme – nous l’encourageons d’ailleurs à le faire

De nombreux autres sujets ont été évoqués – la gestion du patrimoine forestier, le transport, l’intercommunalité, la gestion de l’eau, l’école, Montlaux… Un enjeu important est aussi apparu auquel nous n’avions pas accordé suffisamment d’attention : la redynamisation du village qui se partage de plus en plus entre retraités et dortoir pour les actifs travaillant au loin. Des pistes sont formulées mais le problème est de taille – et Cruis est ici logé à la même enseigne que des milliers de petites communes de France. C’est un phénomène de société. On peut cependant imaginer un certain nombre de mesures qui, conjuguées, pourraient limiter voir enrayer l’érosion de la population active.

C’est dans ce cadre qu’a été évoquée la situation tendue entre nos commerçants. Une médiation a été tentée, paraît-il, qui n’a rien donné. Mais nos commerces ont un impact certain sur la vitalité du village. Comment faire pour mettre fin à cette discorde ? On ne peut pas forcer les gens à s’entendre… Peut-être qu’en y réfléchissant ensemble nous trouverons une solution.

On ne peut pas reprendre ici la totalité du débat. La dernière conclusion, l’une des plus positives, est le fait que les villageois de Cruis se sont réunis pour échanger sur l’avenir et les problèmes de leur commune. De l’avis de tous, même les anciens, c’est une première. Notre action nous apparaît donc comme un succès : charge à nous de perpétuer le mouvement.

Nous publierons dans cette nouvelle rubrique d’actualités nos prochaines propositions de réflexion et d’action.

Patricia, Jean-Luc et Florence attendant les invités…

Ecrivez-nous à tenez-moi-au-courant@municipales2020.cruis-citoyen.fr pour être averti des nouvelles publications.

4 commentaires sur “Réunion publique du 28 février

  1. Bonjour,
    je n’ai malheureusement pas assisté à votre réunion , qui je n’en doute pas ne devait pas manquer d’intérêts.
    je ne porterais aucun jugement de valeur sur la gestion de l’équipe municipale actuelle.
    Cependant , je soutiens votre liste et vous assure de mon vote.
    Cordialement Gaëtan Challer

  2. Vous avez bien raison. Nous avons tous senti ce vent nouveau. C’est le début du changement à Cruis. Bravo à vous.

    1. Et merci à vous. Si vous le ressentez ainsi c’est que vous êtes avec nous et vous contribuez à ce changement.

      Parlez-en autour de vous.

Ajout de commentaires fermé.